Partir à l’étranger dans le cadre de notre volontariat de partage de compétences en Amérique Latine, permet à la fois : De découvrir de nouveaux horizons, et d’effectuer une mission solidaire à impact. Installées depuis quatre mois à Otavalo, en Équateur, nos deux volontaires Anne-Claire et Maylis ont dû s’adapter aux différences culturelles. Afin de menées à bien leur mission. 

À ce propos, le binôme nous partage une immersion dans leur peau le temps d’une journée.

DANS LA PEAU D’UNE  CONSULTANTE VOLONTAIRE

Les premiers rendez-vous professionnels commencent en milieu de matinée. Ils parfois remplacés par la préparation de certaines réunions qui nécessitent un travail en amont.

À la suite d’une pause déjeuner bien méritée, l’après-midi se poursuit également avec de nouveaux rendez-vous avec les bénéficiaires. Ainsi, Anne-Claire et Maylis accompagnent en moyenne 4 à 5 bénéficiaires différentes par jour. Elles les accompagnent dans divers domaines : de la comptabilité, de la communication comme du marketing, ou encore de la gestion en général.

De plus ces entrevues n’ayant pas forcément lieu dans la ville où vit notre binôme, nécessitent évidemment des déplacements à prévoir. Ce fait est essentiel à prendre en compte pour nos consultants solidaires dans leur organisation du temps et du travail.

En parallèle, nos consultantes solidaires se rapprochent de notre équipe opérationnelle afin d’établir des points hebdomadaires et mensuels pour les aider au mieux dans leur mission solidaire à impact.

DU CÔTÉ PERSONNEL

En dehors de leurs heures de travail, nos volontaires sont libres de vaquer à leurs occupations personnelles comme  avancer sur leur mémoire de fin d’études puisqu’Anne-Claire et Maylis sont avant tout : Étudiantes.

Cependant, comme beaucoup d’autres volontaires notre binôme part à la découverte du pays : paysages à couper le souffle, randonnées à travers les sentiers et montagnes, ascension du volcan Imbabura culminant à 4 640 mètres d’altitude… Un beau programme sportif pour créer de nombreux souvenirs.

Enfin, nos volontaires assistent à de merveilleux spectacles qu’offre la vie à Otavalo :

  • Rencontre avec la population locale et du peuple Kichwa.
  • Découverte des danses traditionnelles.
  • Découverte des fêtes locales comme les “Fiestas del Yamor” où durant 10 jours, la ville se transforme pour célébrer les 7 variétés de maïs.

Les journées de nos impulseurs sont certes bien remplies mais offrent une expérience incroyable.
Finalement être volontaire c’est adhérer à une aventure de vie pleine de richesse.