Découvrez les 7 essentiels incontournables pour une expérience de volontariat en Amérique Latine réussie. Préparez-vous adéquatement pour profiter pleinement de cette aventure enrichissante.

1 :  Le masque pour un dodo au TOP

Dans de nombreuses régions d’Amérique Latine, l’absence de volets combinée à des rideaux minces peut entraîner des réveils très matinaux grâce à la lumière du jour. Pour éviter cela, on vous conseille de vous équiper d’un masque de sommeil !

2 : Toujours demander les prix et négocier ¡ Sí gringo !

La règle d’or pour les déplacements en taxi ou les achats sur les marchés (là où le prix n’est pas clairement indiqué) est de toujours demander les prix et SURTOUT négocier. En particulier, lorsqu’on vous propose un prix sans spécifier l’unité monétaire, faites attention, car cela pourrait être en dollars plutôt qu’en monnaie locale (ça dépend de là où vous êtes…).

3 : La vie est très, TRÈS calme. Là-bas c’est zen attitude !

En Amérique Latine, la vie est souvent plus lente qu’en Europe. Les annulations et les retards sont courants, et il est essentiel de s’y habituer. La patience devient une vertu précieuse dans un environnement où tout semble se dérouler à un rythme plus tranquille. Donc on se détend au maximum, on abaisse ses exigences et si votre rendez-vous à 2h de retard, c’est normal !

4 : Le Pchit Pitch antimoustique : OBLIGATOIRE

L’humidité abondante en Amérique Latine favorise la prolifération des moustiques. Pour éviter les désagréments, prévoyez une quantité généreuse de répulsifs antimoustiques. En particulier, assurez-vous d’en emporter suffisamment, car les versions locales peuvent ne pas être aussi efficaces que celles que vous trouvez habituellement en France qui sont adaptées aux peaux des européens.

5 : Les boules Quiez

Les nuits peuvent être bruyantes en Amérique Latine, en raison de murs souvent peu isolés et des activités nocturnes animées (moto taxi, chiens qui hurlent à la mort, musique, stand de bouffe mobile). Avoir des boules Quies dans votre trousse de voyage peut vous faire gagner quelques heures de sommeil.  

6 : L’adaptateur si vous voulez garder votre tel en vie

Un détail souvent négligé mais crucial pour les voyageurs est d’avoir une prise adaptateur. Il faut savoir qu’en Amérique en général, les voltages ne sont pas les mêmes donc si vous devez charger votre tel ou vous sécher les cheveux rapidement comme en France, n’oubliez pas l’adaptateur ! 

7 :  Attention à la nourriture crue et surtout les différentes prononciations

Les intoxications alimentaires sont malheureusement fréquentes pour les voyageurs étrangers en Amérique Latine. Évitez de manger des aliments crus ou mal cuits, et surtout évitez de vous tromper de mot !

Par exemple, au Guatémala, “un platano” c’est une banane plantain alors qu’au Mexique c’est une banane classique (pour info, la banane plantain ne se mange surtout pas crue !).

On espère que ces 7 conseils vous accompagneront lors de votre prochain volontariat en Amérique Latine et surtout on n’oublie pas de regarder les différents mots d’espagnol en fonction des pays et de leur argot !

Allez, Adios Güey 

¡ Buen viaje !